Vous êtes ici

Trois conseils pour optimiser sa recherche d’emploi

Publié le 21 Avril 2016

Dans un contexte économique compliqué, et parce qu’ils sont toujours plus nombreux, les candidats déploient aujourd’hui de véritables stratégies pour chercher un emploi. Et en oublient parfois le b.a.-ba…

Bien définir son projet professionnel

« Il n'y a pas de vent favorable pour le bateau qui ne connaît pas son port », disait Sénèque. Autrement dit, « la meilleure manière de ne pas trouver de boulot, c'est de rechercher dans tout avec le risque de s’éparpiller », indique Grégory Suslamare, gérant du cabinet de recrutement boulonnais Opale Consultants. Quel métier voulez-vous exercer, qu'est-ce qui vous intéresse, qu’est-ce qui vous fait vibrer ? Vous pourrez ensuite définir plus aisément un plan d'actions par rapport à un métier, cibler vos recherches, suivre une formation adaptée, solliciter les bonnes personnes… Pensez également à « vous regarder » : quels sont vos traits de caractère dominants ? Comment vos amis, vos proches vous perçoivent-ils ? Que disent-ils de vous ? Etes-vous plutôt méthodique, organisé, ou plutôt "cool", un peu rêveur, du style à être toujours en retard ? Ne cherchez pas à vous juger, mais à vous connaître le plus réellement possible.

 

Activer son réseau, ses relations

Nous le savons tous à présent, les amis de vos amis sont vos amis. Appelez-les donc et posez-leur cette question : « Connais-tu quelqu'un que je pourrais appeler de ta part ? ». Et ainsi de suite avec tout nouveau contact obtenu. « Il faut l'écrire sur un papier, noter toutes les personnes que l’on connaît, et leur demander à chacune d’appeler un contact. Ce n’est pas un exercice facile c’est une démarche essentielle. C’est ainsi que vous pourrez explorer le fameux marché caché du travail. Ce n'est pas du piston, c’est juste une façon de bien saisir les opportunités », précise Grégory Suslamare.

 

Penser aussi à soi

Il est important de garder des activités personnelles en dehors de sa recherche d’emploi (un club sportif, une association humanitaire, etc.), d’une part c’est bon pour le moral, et puis cela vous permettra de développer votre réseau et d’être à l'écoute des offres d'emplois cachées. Vous pourrez aussi valoriser ces activités sur votre CV et faire la différence avec un autre candidat. Car, loin d’être insignifiantes, ces activités donneront au futur recruteur des éléments clés sur votre personnalité, ce fameux « savoir-être » qui est aujourd’hui dans toutes les bouches des responsables RH.

Pour conclure, « il faut se battre et ne rien lâcher. Osez emmerder le monde avec politesse et courtoisie ! », termine Grégory Suslamare.

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles