Vous êtes ici

Une aide à la mobilité pour les étudiants boursiers

Publié le 15 Septembre 2017

Depuis le 23 août, les étudiants boursiers qui entrent en master peuvent demander à bénéficier d’une aide de 1 000 € s’ils changent de région. Une mesure censée faciliter la mobilité et qui s’inscrit dans le cadre de la réforme de la sélection à l’entrée de ce cursus.
 
Le ministère de l’Enseignement supérieur a annoncé début août la création d’une « aide à la mobilité en master ». Pour en bénéficier, les étudiants doivent être boursiers et s’inscrire en master dans une académie différente de celle où ils ont obtenu leur licence. Cette aide à la mobilité est une mesure prévue par la loi autorisant la sélection à l’entrée du master, adoptée le 20 décembre 2016. Les étudiants recalés à l’entrée d’un master peuvent en effet déposer un recours auprès du recteur d’académie. Celui-ci s’engage à émettre trois propositions d’affectation dans la même région ou ailleurs en France dans une « région académique » différente de celle dans laquelle ils ont obtenu leur licence. 
 
Les régions académiques peuvent comprendre plusieurs académies. Ces dernières suivent le tracé des nouvelles régions. Par exemple, un étudiant boursier, qui aurait obtenu sa licence dans l’académie de Nice, ne pourra pas bénéficier de l’aide de 1 000 € s’il effectue son master dans celle d’Aix-Marseille. En revanche, il touchera bien cette somme s’il s’inscrit à Lille ou Strasbourg. L’objectif est de « faciliter la mobilité et l’insertion professionnelle », explique-t-on au ministère de l’enseignement supérieur. Mais aussi, en filigrane, d’encourager les boursiers à déménager lorsqu’une place en master leur est refusée.
 
Cette prime à la mobilité est exclusivement réservée aux étudiants boursiers - tous échelons confondus - ou bénéficiaires d’une « allocation annuelle », c’est-à-dire d’une aide spécifique accordée par les Crous en cas de graves difficultés financières. De plus, les étudiants doivent être officiellement inscrits en première année de master au moment où ils effectuent la demande d’obtention de l’aide de 1 000 €. Les candidatures en ligne sont à déposer depuis le 23 août sur la page MesServices.etudiant.gouv.fr. Les premiers paiements devraient débuter un mois après la validation du dossier.
 
 

 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles