Vous êtes ici

Une p’tite pause, et ça repart !

Tags : Pause -
Publié le 2 Juillet 2016

Le temps de travail d’un salarié est strictement réglementé par le droit du travail. Pause cigarette, pause-café, pause pipi : que dit la loi ?

On le fait tous, ou presque tous : un café en arrivant le matin au bureau, une cigarette avant d’entrer en réunion, un petit tour dehors pour s’aérer la tête. Ces petits rituels font partie de la vie quotidienne des salariés. La pause-café est la pause préférée des salariés français. Selon une étude Nespresso/IFOP publiée en 2015, 84 % estiment la pause-café importante à indispensable. Pour 44 % d’entre eux, elle dure de 5 à 10 minutes. Et pour 91 % des personnes interrogées, la pause-café permet de construire des relations plus humaines et plus personnelles. Cependant, le travail n’est pas mis de côté puisque pour 59 % des sondés, c’est aussi l’occasion d’échanger sur des sujets professionnels, de favoriser les rencontres entre collègues mais aussi avec les supérieurs et les membres des autres départements, de créer l’esprit d’équipe. Pendant la pause-café, on parle business selon 56 % des salariés, mais aussi vie personnelle (68 %).

 

Pause et productivité font-ils bon ménage ?

Mais il semblerait que ces pauses bien salutaires représentent un coût pour l’entreprise. Car pendant que vous êtes à la machine à café ou à fumer sur la terrasse, vous n’êtes pas devant votre ordinateur ou le nez dans un dossier, disent les patrons. Pause et productivité font-elle bon ménage ? Descendre du sommet d’une tour pour griller une cigarette, ça peut prendre du temps. Pour peu que l’on croise en chemin un collègue un peu moins pressé et surtout très bavard. Pour les gros fumeurs, il faut compter 80 minutes par jour d’arrêt, estime l’OFT (Office français de prévention du tabagisme). Pas terrible pour la productivité. En 2010, une étude américaine chiffrait même le coût moyen d’un fumeur à 4 600 euros par an. Mais que dit la loi ? « Dès que le temps de travail quotidien atteint six heures, le salarié bénéficie d’un temps de pause d’une durée minimale de 20 minutes », selon l’article L3121-33 du Code du travail. La pause au travail est considérée comme un arrêt de travail de courte durée. Ainsi, lorsqu’il est en temps de pause sur son lieu de travail ou ailleurs, le salarié ne doit pouvoir être sollicité par son supérieur qu’à titre exceptionnel. De plus, si le salarié est tenu de porter une tenue de travail, les temps consacrés à l’habillage et au déshabillage sur le lieu de travail ne sont pas considérés comme temps de pause ni comme temps de travail effectif. Ils doivent cependant faire l’objet d’une contrepartie au bénéfice du salarié pouvant être accordée sous forme de repos ou de primes. Certaines conventions collectives prévoient ainsi un temps de pause supérieur à celui énoncé par le Code du travail. Finalement, la seule pause qui échappe au code du travail, c’est la pause pipi. Soulagé ?

 

En bref

A vos agendas

Le CRIJ organise le 7 juillet prochain le 1er Service Civique Dating, un forum pour rencontrer et échanger avec les représentants d’associations, de collectivités, d’établissements d’accueil qui proposeront leurs missions de service civique disponibles, dans les domaines suivants : culture et loisirs, environnement, sport, solidarité, éducation pour tous, etc. L’entrée est libre et gratuite ! Mardi 5 juillet, de 10 h à 16 h, Gare St-Sauveur, boulevard Jean-Baptiste Lebas, à Lille.

www.crij-npdc.fr

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles