Vous êtes ici

Visiotalent : l’innovation au service des recruteurs

Tags : start-up - Recrutement - emploi -
Publié le 18 Janvier 2017

Créée en 2014 à Euratechnologies par Gonzague Lefebvre et Louis Coulon, deux jeunes diplômés de 28 ans, la start-up accompagne les plus grands groupes dans leur process de recrutement.

A l’origine, tout est parti d’un vécu personnel alors qu’ils étaient étudiants d’une grande école de commerce lilloise. « Quand nous recherchions des stages, nous avons vécu la frustration d’être écartés d’un recrutement uniquement sur la base de notre CV. Nous avions un réel sentiment d’injustice d’être exclus sans avoir eu l’occasion d’exprimer notre personnalité et nos motivations à rejoindre l’entreprise. Pourtant, ce n’est pas parce qu’on est jeune, qu’on manque d’expérience ou qu’on n’a pas fait les études qu’il faut, qu’on n’est pas capable d’apporter une valeur ajoutée à l’entreprise. Et nous savions que nous n’étions pas les seuls à ressentir cette frustration », raconte Gonzague Lefebvre. L’idée était donc toute trouvée pour ces deux entrepreneurs en herbe. Ils créent Visiotalent pour donner l’opportunité à chacun d’exprimer sa personnalité et de décrocher un entretien physique avec un recruteur. Le projet leur a d’ailleurs valu d'obtenir, dès sa création, le soutien financier de trois ténors du web Marc Simoncini (fondateur de Meetic), Xavier Niel (Free) et Jacques-Antoine Granjon (vente-privée.com) lors du tremplin pour la création « 101 projets ».

 

Entretiens vidéos : 5 questions/5 minutes

Concrètement, Visiotalent est un outil de recrutement par vidéos différées qui a pour objectif de faciliter la sélection de candidats. Elle constitue l’étape intermédiaire entre la réception des CV, souvent nombreux, et les entretiens physiques. Le fonctionnement de la plateforme est très simple. Première étape : le recruteur rédige les questions qu’il souhaite poser aux candidats sur la plateforme Visiotalent. Il invite ensuite des candidats présélectionnés par ses soins à se rendre sur la plateforme dans le temps imparti. Celui dispose de quelques minutes pour répondre aux questions (5 maximum) en s’enregistrant grâce à sa webcam. L’entreprise n’a plus qu’à visionner cette vidéo et faire son choix de poursuivre ou pas le processus de recrutement. « Les questions sont personnalisées par le client en fonction du profil du poste. Au sein de notre équipe, des spécialistes RH les accompagnent et les conseillent sur la pertinence des questions à poser » , ajoute Gonzague Lefebvre, qui précise que les postulants ont un accès gratuit à un module d’entrainement en amont de l’épreuve. Visiotalent propose une formule annuelle aux entreprises de l’ordre de 3 000 euros comprenant notamment des campagnes de recrutement illimitées. La start-up lilloise compte dans son portefeuille clients quelques belles entreprises du CAC 40, séduites par le côté innovant et flexible du produit. En 2017, les deux jeunes dirigeants lanceront un module dédié à la mobilité interne dans les entreprises.

 

En bref

Candidats vs recruteurs

RegionsJob a mené début 2016 une enquête visant à connaître les pratiques des candidats comme celles des entreprises lors du process de recrutement :

- 80% des candidats indiquent que la mission est la première source d’intérêt pour un poste.

- 45% se disent agacés de ne pas avoir le nom de l’entreprise émettrice de l’offre.

- 74% des candidats n’obtiennent quasiment jamais de réponse à leurs candidatures.

- 65% des recruteurs sont frustrés de recevoir trop de candidatures non ciblées.

 

 

A lire sur le même sujet :

Et découvrez toutes nos offres d'emploi en CDI 

Retour

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles