Partagez
cette
page

ALTERNANCE : CONSEILS PRATIQUES

Publié le 24 Mars 2015

L'alternance est la voie idéale pour acquérir une réelle expérience professionnelle tout en poursuivant des études. Encore faut-il trouver la formation idéale et l'entreprise qui va vous former…
 
Bien choisir son établissement 
Lycées, universités, grandes écoles… des centaines d'établissements préparent à l’alternance. Dans tous les cas, la formation est gratuite pour le jeune alternant. Difficile pourtant de choisir la formation idéale. Il faut cependant être exigeant sur la qualité des formations dispensées. Pour les contrats d’apprentissage, pas d’inquiétudes à avoir puisque les centres de formation d’apprentis (CFA) sont soumis au contrôle pédagogique de l’Education nationale. Et, c’est le Conseil Régional qui a autorité sur l’ouverture de nouvelles filières. Quant aux contrats de professionnalisation, les organismes de formation privés préparent également à des diplômes d’Etat (notamment des BTS), sans pour autant faire l’objet d’un contrôle systématique. Avant de vous engager, exigez la liste des cours, visitez les locaux afin d’évaluer l’environnement d’études. Quelle que soit la formule choisie, vérifiez avec l’employeur que le programme correspond aux attentes de l’entreprise. Le taux de réussite à l’examen peut être un bon indicateur du sérieux de l’établissement qu’il soit public ou privé. 
 
Qu’est ce qu’un CFA ?
Chaque année Le Conseil Régional élabore un programme de l’apprentissage et de la formation professionnelle pour le NPDC. Il participe ainsi, au fonctionnement et aux investissements des centres de formation des apprentis (CFA). Les CFA sont des établissements d’enseignement dispensant une formation générale, technologique et pratique qui doit compléter la formation reçue en entreprise. Au nombre de 31 (mais leur nombre devrait diminuer avec les regroupements), les CFA du Nord - Pas de Calais ont pour vocation d’assurer la formation théorique mais aussi pratique du jeune. Pas moins de 430 diplômes peuvent être préparés dans les centres de formation. Tous les domaines professionnels ou presque sont accessibles en apprentissage : industrie agroalimentaire, bâtiment, commerce, informatique, logistique, santé… sur l’ensemble du territoire. A savoir : Avec la réforme de l’apprentissage (loi n° 2014-288 du 5 mars 2014) les missions confiées aux centres de formation d’apprentis (CFA) ont été élargies. Outre, leur vocation de dispenser une formation, les CFA doivent désormais organiser la coopération entre les formateurs et les maîtres d’apprentissage, assister les postulants à l’apprentissage dans la recherche d’un employeur (ou en cas de rupture de contrat), assurer un accompagnement en cas de difficultés sociales et matérielles du jeune, encouragent la mobilité internationale des apprentis, notamment dans le cadre des programmes de l’Union européenne… www.apprentissage.nordpasdecalais.fr
 
Quid de la sélection ? 
Pour un CAP, un bac pro, un titre professionnel ou un BTS, le centre de formation  demande de compléter un dossier avec les bulletins scolaires. La sélection s’effectuera sur l’évaluation de la motivation et d’un entretien. Une fois l’entreprise d’accueil trouvée, il faut s’inscrire définitivement. 
Pour un diplôme universitaire de licence ou master, une attention particulière sera apportée aux résultats scolaires (notes, appréciations). Même sélection dans les grandes écoles, notamment en filière ingénieur où le candidat, après l’examen du dossier, doit parfois satisfaire à des tests écrits. 
 
Un bac+2 en alternance ?  
Actuellement dans l’enseignement supérieur, 60 % des contrats concernent les bac + 2, avec une dominante pour les métiers du commerce. En tête du peloton, le BTS (Brevet de technicien supérieur) Management des unités commerciales, le DUT (Diplôme universitaire de technologie) Technique de commercialisation et le BTS négociation et relation client. Les formations bac+2, dont le BTS, se prêtent bien au système de l’alternance car le contenu des enseignements dispensés est élaboré en fonction du besoin des entreprises. Même constat du côté des DUT. « L’intérêt d’effectuer un DUT en alternance, c’est la possibilité d’acquérir à la fois un diplôme reconnu et une expérience professionnelle recherchée par les entreprises » souligne, Laurence Membré, enseignante à l’IUT de Lens. 
 
Trouver son entreprise 
La recherche d’une entreprise d’accueil est une véritable recherche d’emploi. Elle doit commencer idéalement six mois à un an avant le début de votre formation. L’idée n’est pas d’envoyer des milliers de CV «à l'aveugle» mais de commencer à défricher très en amont le «marché» à prospecter pour décrocher le contrat. Il faut prendre le temps d’identifier les entreprises qui peuvent être intéressées par le diplôme préparé. Le service des relations entreprises des établissements peut être une aide. Certains reçoivent des offres d'emploi. Voici quelques bons conseils :
Les entreprises où le postulant a déjà effectué un stage qui s’est révélé positif. Faire jouer le réseau, même s'il est restreint : parents, famille, amis…. Se rendre dans les forums de recrutement ou les salons professionnels. Le Salon de l'apprentissage et de l'alternance aura lieu les 10 et 11 avril à Lille Grand Palais. Regarder les sites web de recrutement comme www.lavoixemploi.com, consulter les sites des fédérations professionnelles, comme celles du bâtiment, de la métallurgie, etc. Elles publient souvent des offres d'entreprises de leur secteur. La CCI Région Nord de France propose une bourse de l'apprentissage : www.lille-apprentissage.com
 
Une question d’organisation
Deux jours à l’école, trois jours en entreprise ou bien une semaine à l’école, trois semaines en entreprise ou encore un mois à l’école, un mois en entreprise : Mener de front une vie d’étudiant et de salarié nécessite un certain sens de l’organisation et beaucoup de maturité. L’une des principales difficultés pour le jeune apprenti c’est de trouver un équilibre entre ces deux statuts. Il faut assurer la mission en entreprise comme un professionnel chevronné, sans perdre de vue l’objectif : décrocher un diplôme à l’issue de la formation en alternance. Pour cela, rigueur et organisation sont indispensables tout au long du cursus. 
Pour assurer il faut faire des compromis. Finies les soirées étudiantes du jeudi au samedi soir et les vacances tout au long de l’année. Exit, les 16 semaines de vacances scolaires ! Juste cinq semaines de congés payés comme n’importe quel autre salarié d’entreprise. Mais la majorité des apprentis sont très satisfaits.
 
Alternance… et après ?
Pour la majorité des apprentis, l’alternance reste le moyen le plus efficace pour rejoindre le monde du travail. En effet, les entreprises voient souvent dans l’alternance une opportunité de « pré-recruter » et de former un futur collaborateur. Et la plupart du temps, il s’agit de préparer une embauche pour un CDI. Pourtant chaque année ils sont un peu plus nombreux à poursuivre leurs études. Cette tendance se confirme notamment sur les profils  bac+2 (BTS/DUT). Selon une enquête de l'Assemblée des Directeurs des IUT (ADIUT) deux tiers des diplômés poursuivent en licence professionnelle ou intègrent une grande école d’ingénieurs ou de commerce…bien souvent en alternance ! 
 
La mobilité des apprentis
Les apprentis peuvent aussi bénéficier comme les étudiants de dispositifs spécifiques pour partir à l’international. Le CFA du supérieur, Formasup propose ainsi depuis 2006 à ses apprentis de perfectionner ses aptitudes linguistiques et compétences en participant à des séjours collectifs et individuels à l’étranger, en entreprise ou en institution.
Chaque année près de 1 000 apprentis de la région effectuent une partie de leur parcours pédagogique à l’étranger, (obligatoire dans les écoles d’ingénieurs) pour une durée variable d’une semaine à plusieurs mois, en fonction du cursus d’études. Les candidats à la mobilité peuvent prétendre à des bourses du Conseil Régional (Blériot : 400€, pour les séjours hors Europe, à partir de 4 semaines) et Erasmus plus (à partir de 300€, pour les séjours en Europe, à partir de 2 mois). Vous trouverez toutes les informations utiles sur le site de Formasup : www.formasup-npc.org
 

Retour

emploi

   Les commerces de proximité recrutent

  UN PARTENARIAT AVEC LA REGION HAUTS DE FRANCE                                                                                             >    >   >    > 

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles