Partagez
cette
page

Christophe Pilch, Vice-Président du Conseil régional Nord - Pas de Calais en charge de l’apprentissage

Publié le 24 Mars 2015

« Nous devons poursuivre nos efforts en veillant à identifier clairement les attentes des entreprises et des territoires »
 
Quel est le rôle de la Région dans le développement de l’apprentissage ? 
Les compétences du Conseil Régional touchent de nombreux domaines, en particulier celui de l'apprentissage. C'est la Région qui a autorité sur les ouvertures de formations, les budgets, les bourses ou les subventions. Chaque année, sur 100 euros de dépenses, plus de 40 euros sont consacrés à la formation dont l’apprentissage. Les objectifs fixés par le contrat d'objectifs et de moyens engagent le Conseil Régional à compter 27 000 apprentis à l’horizon 2017. Au 1er janvier 2014, 21 947 apprentis étaient inscrits dans les CFA de la région Nord-Pas de Calais. Les efforts portés par la politique de développement de l’apprentissage ont permis de maintenir une évolution positive des effectifs, malgré un contexte économique peu favorable. 
 
Etendre l’apprentissage à 27 000 dans la région, est-ce réaliste ?
Il faut reconnaître que nous sommes dans un contexte économique difficile. 
Toutefois nous avons enregistré une baisse moins importante que les autres régions. C’est pourquoi nous devons poursuivre nos efforts en veillant à identifier clairement les attentes des entreprises et des territoires afin d’ouvrir des places en apprentissage répondant à ces besoins. La logistique, l’artisanat, l’industrie, peinent par exemple à trouver des apprentis. Les besoins sont donc bien réels. La mise en œuvre de la 3ème révolution industrielle devrait aussi créer des opportunités pour les apprentis. 
 
Quel sera l’impact de la fusion des régions sur l’apprentissage ?
Nous avons engagé des rapprochements techniques afin de créer des groupes de travail. Même si la typologie des entreprises et les besoins des territoires ne sont pas identiques, nous avons des points communs. Nous disposons tous deux d’un important CFA académique et d’un CFA du supérieur avec Formasup pour le Nord – Pas de Calais et IRFA-APISUP pour la Picardie. Nous avons des modèles, des structurations similaires qui permettent d’envisager les choses sereinement pour 2016.    
 
Vous venez d’obtenir une rallonge budgétaire de l’Europe, est-elle mobilisée pour l’apprentissage ?
En effet, nous venons de recevoir une enveloppe d’une centaine de millions d’euros pour la mise en place de « l’Initiative pour l’emploi des jeunes » (IEJ). Ce dispositif prévoit des actions conjointes de l’État et de la Région. Avec un objectif ambitieux : tout jeune de moins de 25 ans, perdant son emploi ou quittant le système éducatif, se verra proposer une solution (emploi, une formation continue, un apprentissage ou un stage) dans les quatre mois. 
 

Retour

emploi

   Les commerces de proximité recrutent

  UN PARTENARIAT AVEC LA REGION HAUTS DE FRANCE                                                                                             >    >   >    > 

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles