Partagez
cette
page

En France, Pôle Emploi envisage de former des candidats... en néerlandais

Publié le 5 Mars 2014

Les employeurs de la Belgique frontalière estiment qu’ils vont éprouver
des difficultés à recruter beaucoup plus souvent que ceux de la région
Nord-Pas-de-Calais. Les difficultés de recrutement ressenties par les
employeurs représentent de réelles opportunités d’emploi pour les
travailleurs français en Belgique, affirme Pôle Emploi, l'équivalent du
Forem qui estime cependant que les difficultés de recrutement sont
davantage présentes en Flandre qu’en Wallonie, justifiant de la sorte
une ouverture à l'apprentissage du néerlandais. Ainsi, même si pour
certains métiers, il n’est pas nécessaire de parler le néerlandais,
notamment pour les métiers d’ouvriers de l’industrie et de la
construction, former à cette langue les Français intéressés par un
travail en Flandre belge est désormais envisageable et peut s’avérer
facilitateur.Pour en savoir plus sur la mobilité des travailleurs France/Belgique dans le Hainaut, retrouvez l’article complet en cliquant ici

Retour

emploi

   Les commerces de proximité recrutent

  UN PARTENARIAT AVEC LA REGION HAUTS DE FRANCE                                                                                             >    >   >    > 

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles