Partagez
cette
page

Les métiers « verts » ont le vent en poupe

Publié le 23 Novembre 2014

Pour faire face aux enjeux écologiques et sociétaux, les métiers « verts » se développent et connaissent un fort engouement auprès des jeunes. Mais, entre métiers classiques et métiers émergents, ils sont encore mal connus. Il faut dire qu’une partie d’entre eux n’existe pas encore…

Selon l’INSEE, avec plus de 9 000 emplois directement liés à l'économie verte et près de 224 000 emplois aux savoir-faire influencés par la dimension environnementale, le Nord - Pas de Calais se positionne au 4e rang des régions françaises. Les métiers et secteurs d'activité liés au recyclage et au traitement des déchets y sont nombreux. Aujourd'hui, les enjeux portent notamment sur la formation. A nouveaux métiers, nouvelles compétences. De nombreux professionnels doivent désormais intégrer des réglementations, des techniques et des savoir-être nouveaux, même si les métiers vraiment « nouveaux » sont pour l’instant très peu nombreux et souvent très qualifiés (éco-conseiller dans l’agriculture, éco-énergéticien dans l’industrie agro-alimentaire, spécialistes de la biodiversité… ).
Face à l’évolution des métiers vers le « green business », il ne s’agit pas de révolutionner le contenu des formations pour répondre aux nouveaux enjeux, mais de les adapter. L’offre de formations liées à l’environnement explose. Depuis quelques années, les acteurs de l’enseignement supérieur tentent de répondre à ces besoins en compétences nouvelles en adaptant leurs programmes de formation. Dans la région, les grandes écoles d’ingénieurs (ICAM, ISEN, HEI, Centrale, Polytech, les Mines-Douai) proposent toutes des Mastères spécialisés en Génie de l’Eau, Eco-innovation, Technologies des Systèmes Hybrides de Production d’Electricité et de Chaleur, etc. Ainsi, le Mastère Spécialisé « Bâtiment à Énergie Positive » des Mines-Douai vise à former des ingénieurs capables de concevoir des bâtiments à basse consommation (BBC). « Que ce soit dans le domaine de l’énergie ou de l’environnement, les nouveaux métiers requièrent des multi-compétences. Les ingénieurs de demain devront de plus en plus avoir une vision globale et intégratrice d’un système », confirme Marc Bonpain, de l’école des Mines-Douai.

Retour

emploi

   Les commerces de proximité recrutent

  UN PARTENARIAT AVEC LA REGION HAUTS DE FRANCE                                                                                             >    >   >    > 

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles