Partagez
cette
page

PROFESSION : Auditeur

Publié le 30 Janvier 2015

Vincent, 33 ans, auditeur chez Deloitte

L’audit… Des horaires de fous, week-end compris, des déplacements fréquents à l’étranger, des débutants corvéables à merci … Les préjugés sur le monde de l’audit ont la vie dure, pourtant tous les jeunes diplômés rêvent d’intégrer l’une des « Big Four » ! Vincent Romon a intégré le cabinet Deloitte, à Lille, en 2004, tout juste diplômé de l’IESEG, titulaire d’un diplôme d’expert-comptable, et après une césure de six mois à l’étranger. En 10 ans, il y a gravi tous les échelons, « le parcours classique d’auditeur », dit-il : assistant débutant, assistant confirmé, auditeur junior puis manager auditeur senior, le poste qu’il occupe aujourd’hui. Bref, au rythme d’une promotion par an, Vincent Romon est formel : « L’audit, c’est une super école pour développer l’esprit de synthèse, acquérir une méthodologie en béton. Cela nous forme à comprendre vite, à aller à l’essentiel ». 

On ne compte pas ses heures !
Sa mission actuelle de manager, il la résume en quelques mots : « S’assurer de la coordination et de la réalisation des missions d’audit que les entreprises, de toutes tailles, ont confié au cabinet ». Selon la teneur de la mission, cela suppose une équipe à gérer (entre 2 et 12 personnes), des déplacements plus ou moins longs, parfois « il m’arrive de passer un mois entier chez un client ». Bref, dans l’audit, on ne compte pas ses heures. S’il reconnaît qu’un bon auditeur doit être organisé, professionnel en toutes situations et plutôt curieux, il constate également une évolution du métier, liée aux contraintes réglementaires imposées par la profession et par un contexte économique difficile : « Les clients sont de plus exigeants. Nous devons être très bons, tout en tenant compte de la pression de plus en plus forte exercée sur les coûts de nos prestations ». 

Des rémunérations attractives
Pour autant, les métiers de l’audit se portent bien et restent attractifs aux yeux des jeunes diplômés. D’autant que les cabinets savent récompenser leurs collaborateurs par des rémunérations attractives et des perspectives d’évolution rapides. Ainsi, chez Deloitte, le premier poste d’assistant auditeur ou de consultant junior est rémunéré entre 32 000 et 43 000 euros par an, selon une grille de salaires établie en fonction des écoles dont les jeunes recrues sont issues. Un démarrage confortable quand on sait les perspectives d’évolution extrêmement rapides. Après 10 ans d’audit chez Deloitte, son avenir, Vincent Romon le voit soit en restant au cabinet, mais en tant qu’associé, soit ailleurs… 

Ce secteur recrute
>>> Consultez toutes les annonces d'emploi en Comptabilité / Finance

Retour

emploi

   Les commerces de proximité recrutent

  UN PARTENARIAT AVEC LA REGION HAUTS DE FRANCE                                                                                             >    >   >    > 

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles