Partagez
cette
page

Commerces de proximité : Franchisés, à vous de jouer !

Publié le 3 Février 2015

L'évolution des modes de vie et de consommation redonne de l'attrait aux commerces de proximité. Pour ne pas être en reste, les enseignes nationales de distribution alimentaire s'adaptent à ces nouvelles attentes en réduisant les formats de leurs magasins. Ces concepts ajustés au mode de vie des citadins, et souvent développés en franchise, séduisent consommateurs et entrepreneurs. 

Une enquête CSA réalisée à la demande de Monoprix en 2013 nous apprend que 67% des personnes interrogées se rendent au moins une fois par semaine chez un détaillant (boulanger, boucher, fromager...) et 49% fréquentent au moins une fois par semaine un supermarché de quartier. Ces données confortent la stratégie de Carrefour, au travers de son concept Carrefour Proximité. « Au 1er janvier 2015, la région Nord – Pas-de-Calais Picardie et Haute Normandie comptait 303 magasins Carrefour Proximité, se répartissant en 127 Carrefour Contact, 95 Carrefour City et 81 Carrefour Express et 8 à Huit. Cette année, 43 franchisés rejoindront le groupe », se félicite Daphné Deffrennes, directrice de la formation et du recrutement des franchisés. Pour exploiter ces magasins, Carrefour fait exclusivement appel à des franchisés, plus à mêmes de s'impliquer dans la vie locale, et qui, étant chefs d'entreprise à part entière, peuvent consacrer toute leur énergie à leur commerce. 

La force des Mousquetaires

Même son de cloche chez Intermarché : le Groupement des Mousquetaires, 1er groupement d’entrepreneurs indépendants, tire sa force de son modèle. La région Nord compte 250 entreprises indépendantes (Intermarché, Netto, Bricomarché, Bricocash, Poivre Rouge et Roady) et 181 chefs d’entreprise. Les Mousquetaires revendiquent un concept unique et un modèle économique basé sur l'indépendance dans l'interdépendance : « Le chef d’entreprise adhérent est propriétaire de son magasin et consacre un tiers de son temps au fonctionnement des structures amont », explique un porte-parole de la Direction de la Communication et de l'Information des Mousquetaires. C’est cette approche qui a incité Jean-Charles Grégoire, 35 ans à investir en 2010 avec son épouse dans le magasin Intermarché de Rosières en Santerre, près d’Amiens, 2 000m2 et 45 salariés. Son tiers temps, il le consacre au recrutement des chefs d’entreprise, ses futurs collègues. « Je passe environ deux jours par semaine sur la base logistique de Chaulnes, dans la Somme. Nous accueillons des hommes et des femmes qui veulent s’investir et qui adhèrent à l’esprit des Mousquetaires. Nous ne recherchons pas des investisseurs en tant que tel mais des personnes qui partagent nos valeurs », explique t-il. Le recrutement se veut exigeant : 
« Il faut compter 12 mois entre les premiers contacts avec le Groupement et l’acte d’achat d’un magasin. Au final, 20 postulants concrétisent leur projet de reprise ou de création chez les Mousquetaires dans la région Nord (200 pour toute la France). C’est l’investissement de toute une vie ». Ne rentre pas qui veut chez les Mousquetaires ! 


Ce secteur recrute
>>> Consultez toutes les annonces d'emploi de la grande distribution

Retour

emploi

   Les commerces de proximité recrutent

  UN PARTENARIAT AVEC LA REGION HAUTS DE FRANCE                                                                                             >    >   >    > 

 

Tendances de recrutement
• Consultez tous les articles
Emploi & Secteurs d'activité
• Consultez tous les articles

 

Formation Professionnelle
• Consultez tous les articles
Alternance & Apprentissage
• Consultez tous les articles
Travailler en Belgique
• Consultez tous les articles